Cette saison, pleins feux sur une artiste hors du commun !
Réinventant la notion de production et de diffusion, s’interrogeant avec ses pairs, Cécile est engagée dans un combat politique mais aussi esthétique. Déjà ce mois-ci à l’affiche de plusieurs salles parisiennes, avec  « L’hippocampe mais l’hippocampe », une proposition où Jean-François Munnier a proposé à notre chorégraphe, dans le cadre de  Concordanses, de rencontrer Violaine Schwartz, auteure de « La tête en arrière » et «Le vent dans la bouche ». Au final, une pièce sensible où un travail sur la mémoire se mêle à des expériences d’orthophonie mettant en jeu les trous de mémoire sur le corps en mouvement.
Puis, dès la rentrée, le quatuor « Une pièce manquante » sera orchestré par notre danseuse et chorégraphe auprès de Mai Ishiwata, une ancienne élève de Cécile, Eric Domeneghty, et Eric Fessenmeyer, qui est également chorégraphe. A l’origine, la pièce s’intitulait « Une pièce porno », et part d’une interprétation libre de « La tempête » de Shakespeare. L’enjeu est ici de mettre à jour la réalité et la fiction d’un théâtre en train de se faire et qui n’aura peut-être pas lieu, à l’instar du film de Moullet, « Anatomie d’un rapport », très prisé par Jean Eustache en son époque. L’idée de notre danseuse, qui a commencé par chorégraphier en 2000 chez Catherine Diverrès, en un désir confirmé à la Villa Médicis à Tokyo où elle fut l’assistante de Mitsuyo Uesugi, consiste non pas à faire du buto, même avec son premier solo « Blanc », comme on pourrait le croire, mais à rendre palpable une danse du présent, du maintenant, nourri d’une attention intense au public. Cécile en est à ce jour à sa quinzième pièce, et, si l’interprète de Josef Nadj ou de Caterina Sagna a fait du chemin, elle va encore nous étonner. Courrez voir son travail en région parisienne, de Loire, d’Indre, vous ne serez pas déçus !
Et vous saurez que « porno », à la base, veut dire raviver le flottement en montrant les fondations du spectacle. Une histoire de chair…

Bérengère Alfort

Memo

www.cecileloyer.com
voir aussi www.lapratique.org,  son festival pluridisciplinaire

Création de « Une pièce porno » les 13 et 14 novembre 2014 à la Scène Nationale d’Orléans