‘DAH-DAH-SKO-DAH-DAH’ , Saburo Teshigawara / KARAS.
du 13 au 16 mai au Théâtre National de Chaillot.

Si Béjart a œuvré à mettre la danse dans les stades avec Messe pour un temps présent, Saburo Teshigawara, lui, travaille à rassembler les spectateurs, mais sur le mode de l’envoûtement.

Sa pièce présentée à Chaillot pour la première fois en France témoigne du point fort du chorégraphe : la symbiose des genres. Car, à la croisée du buto et du jerk, entre pauses burlesques, lenteur et violence tellurique d’un son saturé, sa danse est le creuset d’émotions fortes, oscillant entre les saccades de pas militaires en silence et l’onirisme entraînant d’une gestuelle lyrique et rapide. La poétique de Saburo Teshigawara réside en ce délicat mélange entre mouvements fluides et expression par la musique brute d’une souffrance telle que parvenue au point de rosée, elle se renverse en son contraire.

photo © Jun Ishikawa

photo © Jun Ishikawa

C’est ainsi, que, paradoxalement, au cœur même d’une joute entre espace et son saturés, nous retrouvons un calme qui provient précisément d’un lâcher prise nécessaire pour supporter cette violence musicale.

La création, inspirée d’un poème de Kenji Miyazawa, évoque à l’envie une messe noire, un clin d’œil à la nature – poissons à l’appui ! -, un défilé militaire, mais aussi et surtout une formidable ode à la vie. L’ambiguïté d’interprétation à laquelle nous sommes amenés, par la richesse variée des modes dansés, sonores, scénographiques, lumineux, allant du grand midi aux ténèbres, traduit un style vitaliste, enjoué, profond. Un acte de foi.

B.A.

‘DAH-DAH-SKO-DAH-DAH’, Saburo Teshigawara / KARAS
Théâtre National de Chaillot, renseignements et réservation au (+33) 1 53 65 30 00

Ballroom, revue.net sur Facebook et twitter, @BallrooomRevue

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Jun Ishikawa

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Jun Ishikawa

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Jun Ishikawa

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Jun Ishikawa

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Akihito Abe

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Akihito Abe

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Jun Ishikawa

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Jun Ishikawa

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Akihito Abe

photo Dah Dah Sko Dah Dah © Akihito Abe


Saburo Teshigawara – DAH-DAH-SKO-DAH-DAH par le Theatre_de_Chaillot