Pour sa dix-neuvième édition, du 13 au 18 juin, le festival associe Fabrice Ramalingom à sa directrice, Liliane Schaus. Une collaboration qui s’articule autour de Postural: études, une pièce créée à Montpellier en 2007. On trouve de tout à Uzès et surtout ce que l’on ne voit pas partout ailleurs. Un festival qui résonne à l’année au fil d’ateliers et de « cheminements ».

Pas si éloigné géographiquement du géant historique Montpellier Danse, le festival trace depuis 19 ans son chemin fait de soutien indéfectible aux artistes et d’éducation permanente à la danse. Transmettre la danse, la faire résonner avec le monde dont elle est extraite et auquel elle est présentée. Accueillir les chorégraphes jeunes, les chorégraphes étrangers, les habitants, les visiteurs, les amateurs.
Cette édition est marquée par la posture. Quelles postures adopter dans l’espace et dans le temps qui sont les nôtres ? Comment le corps, par ses formes, ses déplacements, ses contraintes ou ses dépassements peut-il prendre position ? Un corps absolument politique qui échappe, subit, résiste ou s’affirme dans l’appartenance à une histoire collective et humaine.

postural7©FrankBoulanger

Centre d’enveloppement Chorégraphique

Uzès Danse – alors appelé Festival de la Nouvelle Danse – défend depuis 1996 l’action des Centres de développement chorégraphique. Les missions d’un CDC sont à la fois simples et essentielles : actions culturelles et éducatives, soutien à la recherche et à la création, découverte d’artistes, diffusion, maillage du territoire national par des partenariats, formation et insertion professionnelle. Cette saison, ils soutiennent Danya Hammoud et Mes mains sont plus âgées que moi grâce à la curiosité vigilante de Liliane Schaus qui a su apprécier la précision et la profondeur de son travail mais aussi son ancrage dans une réflexion presque anthropologique. Uzès Danse s’applique à envelopper un territoire dans la passion de la danse et à envelopper ses pratiquants par son aide constante et bienveillante.

Postures à l’œuvre

Le programme se tisse autour de la posture du danseur, physique et/ou morale. L’histoire de l’art vis-à-vis des corps (Postural : études) et la posture critique de Fabrice Ramalingom face à la construction sociale de l’homosexualité (D’un goût exquis). Une étude sur le corps contraint à être glorieux, genré et érigé (dernière représentation de Mauvais Genre d’Alain Buffard). La posture vitale qu’empruntent les patients du Mas Careiron grâce à la partition de M. Vidal construite sur les modifications de leur rythme cardiaque par la danse. La posture morale face à la banalisation du meurtre dont Danya Hammoud rappelle la violence et les traces qui en subsistent dans les corps.

PostDisasterDance2

Dans ce temps de danse, on rencontre aussi la posture distanciée de Gaëtan Bullourde face au Sacre du printemps. Un retour aux danses de caractères et une installation qui pénètrent la partition de Stravinsky, y mêle musique contemporaine et instruments bricolés. La posture architecturale de Clément Layes. La posture d’accueil de la matière mouvante d’une pâte à pain en expansion permanente pour Mathilde Gautry. Le burlesque de Diederik Peeters et son amour de la confusion. Le contact entre danse, musique et texte pour dire les Mémoires du Grand Nord d’Arnaud Saury. Un corps devenu économique dans la Post disaster dance de Matthieu Hocquermiller. La posture de résistance d’une danse qui se lance dans un corps-à-corps avec la musique de Bach chez María Muñoz. La posture délicate de l’instant d’avant dans Vorspiel d’ Emmanuel Eggermont et celle, éclatante, d’Anne Lopez qui unit femmes et territoires.

Bousculade obligatoire

Cela pourrait être un sous-titre permanent du festival qui cherche hors des sentiers battus de la programmation nationale et accepte le risque de placer son désir dans des travaux en cours. Il fait place à la jeunesse non formatée et turbulente d’ ex.e.r.c.e.(1) qui établira un camp pour 72 h et offrira performances, lectures et autres moments de partage dans une posture de résistance à la norme sédentaire.

 

Retrouvez le programme du Festival Uzès Danse sur http://www.uzesdanse.fr/

 

(1) Ex.e.r.ce est une formation universitaire créée en 1998 par Mathilde Monnier à Montpellier donnant aujourd’hui un diplôme de niveau Master.

 

PHOTOS
  • FABRICE RAMALINGOM, POSTURAL: ÉTUDES. PHOTO : FRANK BOULANGER
  • MATTHIEU HOCQUEMILLER, POST DISASTER DANCE PARTY. PHOTO : A CONTRE POIL DU SENS