Aventures humaines

Le festival automnal des plus printaniers fait la peau à la morosité, autant qu’aux idées reçues. Sabrina Weldman, sa directrice, entend tordre le cou aux clichés ambiants grâce à une programmation cohérente, bien qu’éclectique. Les mots-clefs de l’événement, qui se déroule sur trois lieux des quartiers populaires de la capitale, pourraient être l’aventure, l’audace, le renouvellement artistique et le souci de l’humain. De la partie, Le Cabaret Dégenré qui présente Le Jardin des Délices, conçu par Gurshad Shaheman. Au programme, un Sacre du Printemps au cœur de l’automne. Des corps différents, des désirs interdits, et de la joie. Enfer, d’Aurélien Richard, ravira ceux qui se posent des questions sur le mal, son irruption, son sens. Sur le plateau, la gracieuse Mié Coquempot incarne toutes les femmes. En esquisse de réponse à Sartre, pour qui « l’Enfer, c’est les autres », la pièce nous permet de nous demander si, précisément, l’enfer n’est pas plutôt l’absence d’autrui. Enora Rivière, avec Moteur, nous livre une création énigmatique, puisque si l’on s’attend, par son titre, à force motos et fumées, le résultat sera plutôt « infra-techniciste ». Eva Klimackova, elle, avec PURE, avoue pour sources d’inspiration autant l’Art Nouveau que l’architecture en général, selon des enjeux de suivre à la trace l’humain. Enfin, Maria Montero, avec Men’s Day, nous invite à remettre en question les poncifs sur la virilité, supposée « sexe fort ». Son primat est-il, et d’autant plus aujourd’hui, légitime ? Sans oublier le Bal `participatif sur roues de Vincent Lacoste. Grâce à cet atelier géant, on verra la délicatesse du metteur en scène à l’œuvre dans une communion – l’accueil de l’autre, dans ses différences, qu’il soit vieux, jeune ou handicapé. On le voit, le maître-mot est l’altérité joyeuse et généreuse. Une offre rare – à saisir d’urgence.

Photos: Ray Flex – ENFER – Mié Coquempot

Zoa, Zone d’Occupation Artistique

Festival de danse contemporaine et de performances, 6ème édition.

Du 21 octobre au 4 novembre 2017

Au Point Ephémère, Théâtre de la Reine Blanche, La Générale.