L’association des Éclats fête ses quinze ans. Mais biennale, les Éclats chorégraphiques en sont à leur onzième édition, marquée par la naissance de la (très) grande région Nouvelle-Aquitaine. Avec redéploiements et nouveaux partenaires. Côté grands plateaux, les choix se portent sur de belles et fortes pièces, trop peu montrées : Le combat de carnaval et de carême d’Olivia Grandville partant de la grande peinture flamande, et Are friends electric ? de Yuval Picq partant des pionniers électro allemands de Kraftwerk. La curiosité passe aussi par Vania Vaneau (son extraordinaire Blanc) ou We love arabs qui déchaîna le off d’Avignon 2016. Sans oublier les étonnantes  Déclinaisons de la Navarre* de la compagnie pjpp, le HP Process, Orin Camus, et bien sûr Toufik O.I, maître en ses terres. On descend dans la rue avec David Rolland et Agnès Pelletier. Sans oublier stages, rencontres, éveils corporels, et autre table ronde.

Gérard Mayen

Festival Les Éclats Chorégraphiques, du 9 novembre au 2 décembre 2017.

Tél. : 05 46 43 28 82

www.leseclats.com

* Spectacle à voir également du 12 au 14 décembre 2017 dans le cadre des Belles Sorties, Lille Métropole, avec le Gymnase, CDCN de Roubaix.

Photo : Combat de carnaval et de carême d’Olivia Grandville. Photo Marc Domage.