Maintenant que la France a succombé à la gaga mania, il est urgent d’entretenir la flamme.


Cela tombe bien : Bel Air Classiques, associé à Chaillot – Théâtre national de la Danse, offre à voir deux pièces essentielles du maître israélien : Naharin’s Virus et Last Work, toutes deux captées salle Jean Vilar lors des tournées de la troupe à Paris en 2014 et en 2017. La bande-annonce ici.

La première, chorégraphiquement inspirée par le manifeste du romancier autrichien Peter Handke Outrage au public, intègre dans sa composition musicale des musiques traditionnelles palestiniennes. La seconde, réflexion sur la guerre, la paix et la résistance à l’oppression, déconstruit la gestuelle des corps pour mieux questionner la violence du monde. Soit deux visages d’une même démarche aussi esthétiquement aboutie que politiquement engagée, où la danse, virtuose, devient le vecteur de toutes les émotions.

Isabelle Calabre


The Art of Ohad Naharin
Réalisation : Tommy Pascal
Production Bel Air Média / Xavier Dubois

En vente dès maintenant en exclusivité à la librairie
du Théâtre de Chaillot, sortie nationale le 25 janvier.
Disponible en version DVD et Blu-ray. 21 €.

Site de la Batsheva Dance Company.