La 8e édition du festival brestois, un des grands serviteurs de la création contemporaine, fera honneur à sa réputation : la programmation y est forte, cosmopolite, engagée.


Outre les pièces Penelope et It’s going to be worse and worse and worse de Lisbeth Gruwez, artiste associée, dont nous vous parlions ici précédemment, le calendrier invite à des propositions alléchantes, à l’instar de la première française de Night, première partie du nouveau triptyque d’Ali Chahrour sur l’amour, après celui sur le deuil qui nous avait conquis, ou encore de Maintenant, oui, nouvelle pièce de Gaël Sesboüé, parti à la conquête du geste qui se reconfigure avec le temps. Volmir Cordeiro & Marcela Santander Corvalas, Latifa Laâbissi, Marlene Monteiro Freitas, Frank Micheletti, Yalda Younes & Khyam Allami, Carolina Cifras, Martine Pisani… Ici, nul directeur de Centre Chorégraphique National ou de star internationale britannique ou israélienne, non : DañsFabrik propose un programme tourné vers l’expérimental, l’incarné, le discret mais marquant, choisi par un panel de programmateurs internationaux.
A ne pas manquer non plus, l’expérience de la danse par le mot de Talking Dance, installation de Valérie Castan & Diane Blondeau. Dans le hall du Quartz, chacun est invité à se munir d’un casque et à écouter la danse. Ecouter la danse ? Oui : dans le casque, de courtes pièces faites de musique électronique, de textes lus et de sons de gestes dansés, le tout créant l’atmosphère d’un spectacle. Les yeux fermés ou ouverts, l’esprit recrée le mouvement, invente la danse…
Enfin, pour reprendre le thème de la jeunesse développé dans Ballroom #20, le festival propose le conte musical revisité Pierre Loup, de Dominique Brun, à voir en famille, et Cheptel, avec ses adolescents au plateau, de Michel Schweitzer, ainsi que l’installation à voir et à penser Midi / Minuit, de Chloé Moglia.
Un programme qui s’éclatera dans toute la ville, du Mac Orlan à la Passerelle, du Quartz à la Carène, des ateliers des Capucins au cabaret Vauban…

Dañsfabrik
du 25 février au 2 mars 2019
dans sept lieux brestois
Info / résa : www.lequartz.com ou www.dansfabrik.com 
02 98 33 70 70

A retrouver dans Ballroom #20.

Photo : It’s getting to be worse and worse and worse, my friend, de Lisbeth Gruwez © Luc Depreitere