Le festival 360° est de retour à la Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc. Coup d’œil sur la programmation.


Trois jours de création contemporaine. Pas de danse, de performance ou de théâtre, non : à bas les disciplines, vive la création libre ! Libre d’errer, d’investir, de questionner. Alex Broutard, directeur de la Passerelle (Saint-Brieuc), et Eléonore Didier, chorégraphe associée, nous invitent à ressentir autrement l’air breton. Les artistes qu’ils convient pour y parvenir font tous résonner en nous les souvenirs de créations ambitieuses, réfléchies, radicalement tournées vers le contemporain, mais promettent aussi des découvertes prometteuses, qui donnent envie de rester trois jours dans la cité briochine… Voyez plutôt :

Les propositions nous projettent dans le futur (Lento e largo, de Jonas & Lander), nous incitent à nous déconnecter (Anatomie du silence, de Maxence Rey, dont nous vous parlions ici), de créer du lien (Rituel pour une géographie du sensible, de Julie Nioche, Filiz Sizanli, Mustafa Kaplan & Alexandre Meyer), nous propose de danser pour la fin du monde (Fin et suite, de Simon Tanguy), ou de danser parce que le quotidien nous aliène (Refuge, de Vincent Dupont), on pourra imaginer changer d’apparence (Hybristika, de Mélanie Martinez Llense) ou juste contempler les énergies circuler (Le soleil du nom, de Bernardo Montet) ; bref, s’oublier un peu pour faire frissonner en nous nos grandes énergies intérieures.


Festival 360°
Du 26 au 28 mars 2019
La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc (22)
02 96 68 18 40 / www.lapasserelle.info

Photo : Fin et Suite de Simon Tanguy © Konstantin Lipatov