Nous vous en parlions dans Ballroom #18, nous étions même en immersion lors de l’édition 2018 (voir nos articles) : DARC est le stage star de l’été, en toute légèreté.


En effet, DARC n’est pas un stage comme les autres : king size avec ses 600 stagiaires, du débutant au professionnel, venus de partout, pour un stage intense et intensif, avec spectacle à la clé – cette année, le 23 août. Et 600 personnes sur scène pendant près de 4 heures, on est vraiment dans le hors norme. L’organisation est au cordeau, et si le spectacle manque parfois de moyens, il ne manque ni de talents, ni d’ambitions. Pour préparer ce show gargantuesque, deux semaines de préparation seulement, pour les artistes autant que pour les techniciens et la production : costumes, décors, accessoires, chorégraphies, lumières, tout est pensé en dix jours, avant de finir sur scène. Un goût d’amateurisme, peut-être, mais éclairé, appliqué et conscient, donc louable. Que l’on préfère la danse classique, indienne, sportive, flamenco, hip hop ou modern’jazz, il y en a pour tous les goûts : 23 disciplines sont proposées pendant ces 13 jours, sous la bienveillante direction d’Eric Bellet. Mastodonte, il ne le paraît pas : cours et vie quotidienne s’organisent dans la plus grande fluidité – une questiond ‘organisation, toujours, qui rend le stage particulièrement agréable, sous le soleil du Berry. Dans une quinzaine de salles réaménagées pour l’occasion, on travaille dur, on se concentre,… C’est que la danse est un sport sérieux !

Mais DARC, c’est un stage-festival. Au programme du festival attenant, donc, de grands noms, tous azimuts pour qu’il y en ait pour tous les goûts, glanés toute l’année par le directeur. Cette année : Radio Elvis, Mes Souliers sont Rouges, Charlie Winston, ou encore Mass Hysteria, et côté danse – parce qu’elle n’est jamais loin – la compagnie No Gravity d’Emiliano Pellisari et son dantesque et graphique De l’enfer au paradis. L’Italien est concepteur d’un travail de mise-en-scène aussi ingénieuse que spectaculaire, inspirée de ses recherches sur le théâtre antique et Renaissance, ses trucages artisanaux et l’usage de la vidéo. Un grand spectacle en perspective…


DARC – 44e stage international de Châteauroux
Du 11 au 23 août
Belle-Isle, Châteauroux (36)
www.danses-darc.com / 02 54 27 49 16

Photo © No Gravity Dance Company – Emiliano Pellisari