Le réseau national des Petites Scènes Ouvertes (PSO) travaille depuis 2004 à l’émergence – un sujet qui nous est cher, à Ballroom, comme en atteste notre article dans le #23 du magazine. Les PSO proposent, comme chaque année, leur sélection du meilleur de leurs trouvailles…

A quoi ressemble la jeune création contemporaine française ? Ils seront 10, cette année encore, à proposer le meilleur d’eux-mêmes dans des conditions brutes, tous à égalité, devant un panel de professionnels et de programmateurs, qui s’échinera de débusquer parmi eux celui ou celle qui pourrait se produire un peu partout en France dans les saisons à venir. La danse contemporaine est une discipline difficile : espérons que le jury aura aussi eu en tête les intérêts du spectateur, qui devrait trouver dans la sélection de quoi rassasier son appétit de singularités. Nous, on a deux coups de cœur dans la programmation : le duo Bye bye myself de Mehdi Baki et Nicolas Fayol, et ‘stɔːriz de Joachim Maudet, dont on vous laisse découvrir l’énergie et la suavité lors de ces deux soirées exaltées.

La grande scène des Petites Scènes Ouvertes
23 et 24 octobre 2019
L’Arsenal, Val-de-Reuil (27)
petites-scenes-ouvertes.fr

Photo : Playground – La Grande Motte © Maïa Flore, Agence VU