« MOTO CROSS » DE MAUD LE PLADEC



Maud Le  Pladec est depuis peu directrice d’un Centre chorégraphique national (à Orléans). Paradoxalement, c’est le format modeste d’un solo qui marque, artistiquement, ce moment clé. Mais quel solo ! Au début, on le croirait tout autobiographique, façon années d’enfance auprès d’un père fana de moto-cross, DJ de disco-mobile, fantasmant sa fille en danseuse à tutu. Maud Le Pladec incarne cela sous une combinaison de motard, dans une gestuelle mécanique et viriliste.

Mais sa danse s’amplifie. Combinaison remisée, de plus en plus profonde, son énergie sourd, émerge, se densifie. La danseuse sort d’elle-même. Au-delà d’exprimer une identité composite et instable – ce lieu commun du moment – Maud Le Pladec agrippe le monde, l’époque, la s